Mon métier d’assistante familiale

Dans cet article je vais vous présenter mon métier, ses difficultés et les démarches à effectuer pour devenir assistante familiale. Beaucoup d’entres vous ne connaissent pas et se posent beaucoup de questions.

Tout d’abord ne pas confondre assistante FAMILIALE et assistante MATERNELLE, se sont deux métiers complètement différents ! Le seul point commun sont les enfants, mais pas du tout dans le même contexte, les enfants chez une nounou sont heureux, chez nous ils arrivent avec de lourds bagages… Déjà pour moi le terme assistante familiale ou ASS FAM (diminutif) est mal choisi, avant on appelait ça une famille d’accueil (je suis sûr que ce terme vous parle beaucoup plus ). Pourquoi je préfère la famille d’accueil? Car clairement ce n’est pas mon travail mais celui de ma famille, tout le monde est impacté, les enfants accueillis sont toujours présents en même temps que mes enfants et mon mari. Une ass fam accueille des enfants qui sont placés sur décision du juge après enquête sociale, suite à une information préoccupante qui vient souvent de l’école.

Ce métier est loin d’être facile, ce n’est pas du gardiennage et juste vérifier que les enfants soient propres ou qu’ils aient fait leurs devoirs. On doit leur apporter de l’amour (quand ils l’acceptent), les aider à grandir avec toutes leurs difficultés, les aider à comprendre les gestes/actes/paroles de leurs parents. Et surtout qu’ils ouvrent les yeux sur la vie, qu’ils se rendent compte que la vie ce n’est pas ce qu’ils ont connus jusqu’à présent, car oui pour eux tout ce qu’ils vivaient est complètement normal ! Ils peuvent être victimes de maltraitance physique, sexuelle, morale ( oui insulter son enfant tous les jours, lui dire qu’il est nul, qu’il sert à rien c’est de la maltraitance ) ou encore ne pas être nourri ! Certains enfants à l’adolescence ouvrent les yeux seuls et demandent à être placé car ils voient bien en grandissant que la vie n’est pas la même chez les copains… Certains enfants peuvent aussi être placé à la demande des parents, parce qu’ils ont besoin d’aide quand l’enfant est très compliqué. On les emmène également aux rendez-vous de soins, suivi psychologiques , dentaires , lunettes… ça paraît tout bête mais ils ne connaissent pas bien souvent… Une assistante familiale fait énormément de kilomètres et ça se multiplie en même temps que les enfants !

Les étapes pour devenir assistante familiale :

C’est un projet de famille comme je vous disais plus haut, on en a parlé pendant presque un an avant de se lancer ! On a énormément parlé avec nos deux grands de 5 et 6 ans à l’époque, Abel n’avait pas un an lui. Les garçons étaient d’accord et c’était vraiment le plus important pour nous ! C’est vrai qu’ils connaissaient déjà bien ce métier car ma belle-mère est ass fam depuis plus de six ans, donc on savait très bien où on allait et eux aussi. On a aussi fait part de notre projet à nos amis qui se sont tous moqué de nous sauf nos meilleurs amis la nounou de mon fils, son mari est fils de famille d’accueil et il nous a dit de foncer, il a très bien vécu son enfance car même si il devait partager sa maman elle était tout le temps la pour lui. En fait, je pense que pour tout se passe bien avec nos enfants, c’est qu’il faut énormément dialoguer avec eux et encore plus quand il y a des bêtises de faîtes !

Première étape, envoyée une lettre de motivation au Conseil départemental de son département, c’est eux qui délivrent les agréments.

Trois mois plus tard, j’ai assisté à une réunion d’information. Ils ont expliqué les grandes lignes, des situations très compliquées pour voir si on pouvait aller plus loin. Je vous avoue que ça remet tout en question , cette réunion m’a énormément déboussolé, on sait posé énormément de questions et notamment vis-à-vis de nos enfants. A la fin de la réunion je suis ressorti avec le dossier de demande d’agrément à retourner.

Pour pouvoir envoyer le dossier, la maison doit être sécurisé comme une assistante maternelle et vous devez posséder une chambre par enfant y compris pour les vôtres.

Environ deux mois plus tard, après de nombreuses discussions on envoyait se dossier qui allait chambouler nos vies.

Ensuite, une assistante sociale visite la maison, nous avons eu plusieurs rendez-vous avec elle et une psychologue, même les garçons. Ils évaluent énormément de choses, même l’aspect financier, car le mari doit être en mesure de subvenir aux besoins de tous y compris du ou des jeune(s) accueilli(s) pour le premier mois exercé. Les rendez-vous avec la psychologue sont très compliqués, car elle nous a expliqué des cas très dur pour voir comment on allait réagir… Car bien évidemment, on ne doit pas réagir ni donner notre avis, on doit être correct avec les parents !

Le procédure dure deux mois avant la commission où la décision finale est prise.

J’ai donc reçu mon agrément début septembre 2017.

Avec l’agrément, on peut travailler dans une association ou avec le département et moi j’ai choisi de travailler avec le conseil départemental. Nous avons choisi d’accueillir des jeunes de plus de 11 ans pour que les enfants ne se croisent pas à l’école pour éviter les conflits. J’ai fait plusieurs relais et cet été nous avons demandé notre deuxième agrément qui a été accepté avec succès. Nous sommes maintenant 7 à la maison ^^.

Voilà la deuxième chambre :

Je tenais à remercier Flo et Alex qui ont été la pour nous soutenir dans ce projet !!!

Vous connaissiez ce métier? Cet article vous a aidé si vous souhaitiez vous lancer?

A bientôt

Vous pouvez également me suivre sur ma page facebook ICI

ou sur mon compte instagram ICI.

6 réponses sur “Mon métier d’assistante familiale”

  1. bah tu vois je préfère famille d’accueil, c’est plus valorisant et représentatif.
    Je pensais pas que c’était ce job là.
    C’est un très beau métier que tu fais, je sais pas si j’aurais cette force et ce courage pour accueillir de tels enfants.

  2. Cc , ç est un beau résumé de notre métier 🙂
    Moi ça va faire 13 ans que je suis assez fam et mon homme ça fait 3 ans 🙂
    Comme tu le dis ç est un projet familial car cela implique toute la famille .
    Cela n est pas toujours évident ,mais je ne changerai de boulot pour rien au monde 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *